Etablissements

Les différents types d'établissements

 SESSAD - CAMSP - CMPP - hôpital de jour - classe spécialisée

Le SESSAD

Service d'Éducation Spécialisée et de Soins à Domicile

Les services d'éducation spéciale assurent un soutien à l'intégration scolaire ou à l'acquisition de l'autonomie aux enfants de 0 à 20 ans, en liaison avec les familles. Ils sont spécialisés par handicap. Les SESSAD sont devenus, dans le secteur médico-éducatif, la structure privilégiée de l'aide à l'intégration scolaire. Les professionnels du SESSAD apportent au jeune, en association avec les parents, une aide à l'autonomie, par un soutien éducatif, pédagogique et thérapeutique individualisé. Composés d'équipes pluridisciplinaires (psychologues, médecins, éducateurs, orthophonistes, psychomotriciens...), ils peuvent intervenir au domicile familial de l'enfant ou de l'adolescent, mais aussi à la crèche, à l'école, au centre aéré ou encore dans les locaux du SESSAD, si la nature de l'intervention et la proximité s'y prêtent. La souplesse et la mobilité de ces structures leur permettent d'assurer un accompagnement à la fois éducatif, pédagogique et thérapeutique, articulé au sein du projet individualisé de chaque enfant ou adolescent, quels que soient son âge et le niveau de son handicap.




CAMSP : Centre d'Action Médico Sociale Précoce (0-6 ans)

Ses missions sont le dépistage des handicaps, la prise en charge et la rééducation des enfants. Il est spécialisé dans la petite enfance, seuls les enfants de 0 à 6 ans peuvent y être accueillis. Les soins y sont gratuits.
Un CAMSP est mobilisable directement. Il n'y a pas besoin de notification de la Maison départementale des personnes handicapées. Il est composé d'une équipe pluridisciplinaire médicale, paramédicale et éducative : pédiatre, puéricultrice, orthophoniste, psychomotricien, ergothérapeute, éducateur de jeunes enfants, assistante sociale…
Toutes les équipes de CAMSP n'ont pas tous ces professionnels, la composition diffère d'un centre à l'autre… et la qualité aussi. De nombreux CAMSP n'ont aucune compétence en autisme.





CMPP : Centre Médico Psycho-Pédagogique (0-6 ans)

Le CMPP reçoit les enfants de 0 à 6 ans, et d’âge scolaire, sur rendez vous à l’initiative des parents pour des consultations, bilans médico psychologiques et psychopédagogique, conseils, psychothérapie, thérapies psychomotrices, rééducations orthophoniques.
Le CMPP prend en charge les enfants et adolescents d’âge scolaire, présentant des difficultés relevant d’un soin médico psychologique, scolarisés dans les établissements scolaires ordinaires. Une coordination est possible avec les enseignants de l’enfant, uniquement à la demande des parents. La totalité des informations recueillies auprès des enfants et de leurs parents est strictement couverte par le secret médical. Si la famille le souhaite, un travail de concertation peut avoir lieu avec les enseignants, médecins, travailleurs sociaux qui connaissent par ailleurs l’enfant, dans le respect du secret professionnel.
Le financement des séances est assuré dans sa totalité par les caisses d’assurance maladie.
Comme les CAMSP la qualité des CMPP est variable. De nombreux CMPP n'ont aucune compétence en autisme ou affiche en avoir mais ces connaissances sont souvent d'ordre psychanalytique (autisme = psychose, malaise avec la mère etc...) si c'est le cas : à fuir, vous ferez perdre du temps à votre enfant.




L'Hôpital de jour (3-12 ans)

L’hôpital de jour accueille les enfants dans le cadre du secteur de psychiatrie infanto-juvénile qui présentent des troubles graves de la personnalité, des psychoses infantiles, névrotiques dysharmonie... un discours très psychanalytique comme vous pouvez le remarquer. On y parle peu de neuropsychologie ou de troubles d'origine neurodéveloppementale ou directement d'autisme. Beaucoup d'enfants autistes non diagnostiqués comme tel, sont suivi en hôpital de jour sous l'étiquette de "psychotique"
Les enfants sont pris en charge par une équipe multidisciplinaire (psychologue, éducateur, psychomotricien, orthophoniste), ils viennent à la journée, à temps plein ou de manière discontinue en complément d'une scolarité dans une école classique. La moitié des prises en charge en hôpital de jour se font à temps partiel.
Les soins s’organisent autour d’activités multiples extérieures (poney, piscine, sortie culturelles) et intérieures à l’institution qui sont le support de l'observation des soignants et le support du soin. Les équipes soignantes ont souvent un discours très vague concernant les thérapies employées. Les temps de classe sont faibles. Le reproche le plus courant provenant des familles est le manque d'information sur ce que fait l'enfant à l'hôpital de jour et le manque de communication avec les familles.
La qualité des hôpitaux de jour est très variable. Beaucoup n'ont pas de personnel formé à l'autisme et n'utilisent pas les méthodes de type PECS avec les enfants non verbaux, environnement structuré, emploi du temps visuel etc...
Si vous optez pour cette formule, vous devez être très exigeant sur la qualité des prestations et le degré de spécialisation en autisme du personnel ainsi que sur la clarté de la communication.




l'IME : Institut Médico Educatif

L'IME 'est un établissement médico-social défini par la loi du 2 janvier 2002. Il est agréé pour dispenser une éducation et un enseignement spécialisés pour des enfants en situation de handicap de 6 ans jusqu'à 14 ou 20 ans. Par convention avec la Caisse Régionale d'Assurance Maladie l'établissement est financé par un prix de journée versé par la Sécurité Sociale.
Ses missions :
Accompagner la personne porteuse d'une déficience intellectuelle et être à l'écoute de ses besoins.
Développer ses potentiels.
Préserver et enrichir ses acquis.
L'ouvrir sur le monde : l'aider dans son trajet de socialisation.

L'entrée en IME se fait sur décision de la CDAPH. Instituteurs spécialisés, éducateurs spécialisés, kinésithérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, médecins, psychologues, psychiatres... constituent les équipes d'un IME.
Les jeunes y sont accueillis en demi pension ou pension.
Concernant l'accueil des enfants autistes, le principéal souci c'est que peu d'IME ont du personnel formé à l'autisme. Là aussi, soyez exigeant. Vérifiez que le personnel a suivi des formations sérieuses sur l'autisme et qu'on y pratique réellement ABA, PECS et Teacch. Les enfants doivent bénéficier d'un programme individualisé.




Les classes spécialisées : CLIS et ULIS
Lorsque le handicap ne permet pas l'intégration dans un milieu scolaire ordinaire, un certain nombre de structures spécialisées existent :
les classes d’intégration scolaire (CLIS) permettent l’accueil dans une école primaire ordinaire d’un petit groupe d’enfants (12 au maximum) présentant le même type de handicap. 

Il existe 4 catégories de CLIS (troubles importants des fonctions cognitives, handicap auditif, handicap visuel, handicap moteur). Pour l'accueil des enfants autistes, il fait privilégier une CLIS TED afin que l'enfant bénéficie d'un environnement spécifique adapté à son handicap et d'un personnel formé à l'autisme : classe structurée selon les concepts Teacch, utilisation de pictos, projet personnalisé pour chaque enfant).

Les ULIS sont des dispositifs identiques à la CLIS mais au sein de collèges.
En fonction des profils de chaque élève, un emploi du temps personnalisé est mis en place, mixant des temps de présence dans la CLIS ou ULIS et des intégrations dans les autres classes pour certaines matières.

Le nombre de places en CLIS ou ULIS est malheureusement insuffisant. Un enfant qui entre en clis à 6 ans n'en sortira qu'à 12 ans pour libérer alors une place.
Le nombre d'enfant dans une clis autiste varie entre 5 et 10 enfants par classe.
Chaque clis est dotée d'un enseignant spécialisé et d'un éducateur spécialisé + une Atsem. Ce qui fait 3 adultes pour 10 enfants maximum.

Les professionnels de rééducation (orthophoniste, psychomotricien, psychologue) interviennent sur le temps de classe et dans les locaux de la clis. Ces intervenants extérieurs sont fournis soit par un hôpital de jour, soit par un Sessad spécialisé autisme.

Le programme éducatif au sein d'une CLIS ne se limite pas aux matières scolaires du programme classique des classes primaires. L'équipe va mettre en place pour chaque enfant un programme personnalisé d'apprentissage aussi bien social que scolaire. Au sein de la CLIS l'enfant va travailler autant les matières scolaires (apprendre à lire, écrire, compter...) que son développement cognitif, les apprentissages sociaux de la vie de tous les jours.

Pour bénéficier d'une place en CLIS pour votre enfant vous devez en faire la demande auprès de la MDPH. Vous pouvez demander à assister à la commission qui étudiera votre demande. La CDAPH vous confirmera la décision dans le mois qui suit la commission par l'envoi du notification par courrier.
Si la réponse est négative, vous pouvez faire appel de la décision.
Précision importante : orientation ne signifie pas forcément place acquise ! Quand la CDAPH émet un avis d'orientation, elle ne tient pas compte des places disponibles.






 
Coordonnées des CLIS et ULIS spécifiques TED dans la Vienne :

CLIS TED
Ecole élémentaire Maurice Carême :
4 avenue du Maréchal juin 86100 Châtellerault – Tel : 05 49 21 70 80
Mail : ce.0860859s@ac-poitiers.fr 


CLIS TED
Ecole élémentaire Georges Brassens :

19 rue de la Raudière 86000 Poitiers – Tel : 05 49 01 90 24
Mail : ce.0861162w@ac-poitiers.fr 


UPI TED
Collège Camille Guérin :

Avenue Mendes France 86580 Vouneuil sur Vienne – Tel : 05 49 85 12 72
Mail : ce.08600491l@ac-poitiers.fr 


SESSAD TED 86 Poitiers
2, place Jean Sans Terre - 86000 Poitiers
05.49.88.49.81 – 06.63.40.22.07
Mail : sessadted86@orange.fr
Directrice : Mme Muriel Bernard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire