Diagnostiquer

Il est souvent difficile d'établir un diagnostique d'autisme. Les raisons : les profils sont variés et les professionnels de la petite enfance peu formée à déceler les signes de l'autisme. Vous trouverez ci-dessous des listes de comportements inadaptés qui amènent à soupçonner un autisme.

Les difficultés constatées chez un enfant avant 3 ans 
 
une passivité, un niveau faible de réactivité/anticipation aux stimuli sociaux :

- ne se retourne pas à l’appel par son prénom
- manque d’intérêt pour autrui
- préfère les activités solitaires
- difficultés dans l’accrochage visuel (regard fuyant, ne regarde par les parents où les personnes présentes)

- difficultés dans l’attention conjointe : attention partagée par 2 partenaires sur un objet tiers

- difficultés dans l’imitation,

- retard ou perturbations dans le développement du langage,

- absence de pointage,

- absence de comportement de désignation des objets à autrui,

- absence d’initiation de jeux simples ou ne participe pas à des jeux sociaux imitatifs,

- absence de jeu de faire semblant,

- intérêts inhabituels et activités répétitives avec les objets, l'enfant ne les utilise pas correctement, il va se contenter d'en faire des tas, de les aligner, de les jeter.

Quel que soit l’âge, une régression dans le développement du langage et/ou des relations sociales sont un signal d'alerte.

Quelques signes ont une valeur d’alerte très importante chez l’enfant de moins de 3 ans et doivent conduire à demander rapidement l’avis de spécialistes :

- absence de babillage, de pointage vers un objet convoité ou absence de regard pour suivre les visages, les conversations.
- absence d’autres gestes sociaux à 12 mois.
- absence de mots à 18 mois,
- absence d’association de mots (non en imitation immédiate) à 24 mois,
- perte de langage ou de compétences sociales quel que soit l’âge.

Les adresses de web ci-dessous, vous permettront d'approfondir le dépistage de l'autisme :

www.depistageautisme.com

Télécharger la plaquette sur le dépistage précoce

Vidéo qui présente avec des exemples concrets, les caractéristiques les plus communes d'un trouble envahissant du développement


Les classifications
 
Sur le web de l'association Aidera Yvelines, vous pouvez découvrir 4 pages qui présentent de façon graphique les principaux symptomes :
Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4

Sur ce même web, un chapitre est consacré à l'explication de l'autisme à destination des enfants : C'est quoi l'autisme ?
 



Le C.H.A.T. : test de dépistage précoce à 18 mois

Le questionnaire du C.H.A.T.
  
Le traitement le plus efficace actuellement pour l’autisme est l’intervention éducative précoce débutant le plus tôt possible après le diagnostic. Malheureusement très peu d’enfants sont diagnostiqués autistes avant l’âge préscolaire.

Un test de dépistage appelé CHAT (Checklist for Autism in Toddlers) a été mis au point par des chercheurs anglais, il peut aider les médecins à déceler l’autisme dans la petite enfance (de 18 à 36 mois), des années avant que la plupart des symptômes n’apparaissent.

Le C.H.A.T. est constitué de deux questionnaires : l'un réservé aux parents, l'autre au médecin. Le questionnaire pour les parents compte 9 items qui testent plusieurs domaines de développement, dont ceux qui intéressent l'autisme, mais aussi d'autres domaines, comme par exemple le développement moteur. Le questionnaire destiné aux examinateurs extérieurs compte les 5 items spécifiques à l'autisme.

Une étude a été menée en 1996 en Angleterre sur un échantillon de 16.000 enfants âgés de 18 mois. Cette nouvelle étude a révélé que trois items du CHAT peuvent prédire de façon précise un diagnostic d'autisme :

- Absence de pointage protodéclaratif. - Absence de comportement d'attention conjointe.
- Absence de jeu de « faire semblant ».
Si un enfant de 18 mois échoue systématiquement à ces trois items, il y a 83% de chances qu'il sera par la suite diagnostiqué autiste. Le C.H.A.T. peut être considéré comme un bon outil de détection précoce de l'autisme. Les enfants détectés positifs au test ont presque tous reçu par la suite un diagnostic d'autisme. Cependant, la détection par le C.H.A.T. dans le groupe d'âge de 18 mois n'identifie qu'un tiers des enfants qui seront diagnostiqués autistes à l'âge de 7 ans. En effet, si sur les 16.000 enfants testés, 19 au total ont été détectés et ensuite diagnostiqués autistes, 50 cas d'autisme additionnels ont été repérés plus tard, à l'âge de 7 ans. Ainsi, si la "spécificité" du CHAT a été établie, sa « sensibilité » n'est pas satisfaisante puisqu'il n'a détecté que 38% des cas d'autisme.
C'est ce qui a poussé des chercheurs américains à augmenter la sensibilité du CHAT en étendant l'outil de dépistage à 23 items. C'est le M-CHAT (ou CHAT Modifié) qui a été publié en avril 2001 par Diana Robins et al.

Pour poser un diagnostic formel, l’enfant doit être orienté pour confirmation diagnostique vers des professionnels formés et expérimentés dans un Centre de Ressources Autisme (C.R.A.). Le diagnostic nécessite une équipe pluridisciplinaire entraînée à l’examen du développement de l’enfant.

Liste des centres de diagnostic en France


Centre de ressources Autisme Poitou Charentes
 

Adresses utiles dans la Vienne

 
Pour les enfants de 3 à 5 ans, le formulaire E2 permet de dépister les risques autistiques et également d'avoir une idée du degré d'atteinte (autisme infantile précoce, autisme, autisme atypique).


En savoir plus sur le formulaire E2

Le questionnaire E2
 

Il existe également une échelle australienne du syndrome d'Asperger.
Ce questionnaire est conçu pour identifier des comportements et des capacités indicatifs du syndrome d'Asperger chez les enfants pendant leurs années d'école primaire. C'est l'âge auquel ce type inhabituel de comportement et de capacités est le plus repérable. Chaque question ou constatation a une échelle d'évaluation dans laquelle 0 correspond au niveau ordinaire attendu d'un enfant de cet âge.

Echelle australienne du syndrome d'Asperger



Les bilans 
Les différents tests d'évaluation de l'autisme
 
Echelle d'évaluation de l'autisme infantile : C.A.R.S. (Children Autism Rating Scale)
 
Le profil psycho-éducatif ou PEP-R
Cet instrument (destiné aux enfants de 2 à 12 ans) diffère des échelles habituellement utilisées, grâce à son adaptation spécifique aux intérêts et caractéristiques des enfants autistes. Il permet d'évaluer les paramètres de développement d'un enfant et d'identifier les compétences émergentes qui peuvent, ensuite faire l'objet d'une intervention adaptée. Il s'agit donc avant tout d'un instrument d'évaluation qui permet de "mieux agir" et de faciliter le développement de chaque enfant autiste.

L'échelle de développement évalue le fonctionnement de l'enfant dans sept domaines différents : imitation, perception, motricité fine, motricité globale, coordination oculo-manuelle, performances cognitives et fonctionnement cognitif verbal.
Cotations entre R : réussite, EM : émergence, E : échec.

A partir de ce bilan, le psychologue va rédiger un programme éducatif individualisé (PEI) pour votre enfant. C'est à partir de ce document que vous allez organiser les prestations éducatives dont votre enfant a besoin.

Le PEI est basé sur l'inventaire des forces et besoins de la personne, il mentionne les buts, les objectifs, les moyens, les stratégies, les délais et les responsabilités des partenaires. Il permet une meilleure collaboration entre tous les intervenants et également d'avoir des attentes réalistes afin d'éviter les situations d'échec. Il tient compte des besoins précis de l'enfant. Mieux connaître les limites de l'enfant permet d'éviter des situations trop frustrantes pour lui qui provoque des troubles du comportement.




Documents scientifiques:

Expertise collective de l'INSERM Troubles mentaux - Dépistage et prévention chez l'enfant et l'adolescent (2003)
 
Expertise de l'INSERM sur les psychothérapies (2004)

Site de la Haute Autorité de la Santé : "recommandations pour la pratique professionnelle du diagnostic de l'autisme"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire